Saturday, May 19, 2012

La Mère Éternelle.


Deux cents ans d’histoire, d’architecture et de civilisation étaient résumés à travers les immeubles, les édifices et même les pavés de cette place où chaque recoin recelait ses propres contes et souvenirs. Mais c’était surtout la Méditerranée, invisible mais omniprésente qui conférait à cet endroit un aura imperceptible, telle une vibration subtile et indétectable dont la magie intoxicante se reflétait sur les êtres et les choses.

Les carnets du Beyrouthin – Paradise Café

L’essentiel de ce billet est encore un clip maison, dont le thème est la mer de Beyrouth, avec pour fond musical, le lyrisme passionné d’Edvard Grieg.

BONUS SPECIAL
D’autre part, le dernier fruit de l’imagination inculte des pasticheurs de Solidere fut de doter le littoral de ce qui était jadis le quartier historique de Zeitouneh, d’un boardwalk à l’Américaine qui serpente jusqu’aux confins de la magnifique baie de Saint Georges, rebaptisée pour l’occasion du nom de Zaitunay bay comme pour ménager la pieuse susceptibilité de certains visiteurs.
video
Ibrahim Tyan.

No comments:

Post a Comment