Friday, July 10, 2009

Ine Megalos O' Kaïmos*


video

*Immense est la souffrance.

La plage s’étire,
en de longues vagues.
Immense est la douleur de la nostalgie ;
plus marquant que la honte, le regret des chances perdues.

Comme un fleuve d’amertume au fond de moi,
coule le sang de tes blessures.
Mais plus amer que le sang
est ton baiser sur mes lèvres.

Tu ne connais point le froid glacial,
ni l’angoisse des nuits sans lune;
et de ne savoir à quel moment,
sur toi fondra le malheur.

Comme un fleuve d’amertume au fond de moi,
coule le sang de tes blessures.
Mais plus amer que le sang,
est ton baiser sur mes lèvres.

Dimitris Christodoulou / Mikis Theodorakis.


Musique de Mikis Theodorakis.

Interprète: Vicky Leandros.







video

Maria Farantouri et Mikis Theodorakis.

* * * *











La demeure d’Ibrahim Sursok a Achrafieh, un des ultimes vestiges…

Ibrahim Tyan.

5 comments:

  1. Ahlan wa sahlan ya sayid!

    Nous sommes apparemment tous deux d'humeur musicale mélancolique cher Ibrahim, quoique dans deux styles différends...

    Quand à la belle demeure Sursock à Achrafyeh, son environnement urbain, aujourd'hui enlaidi par un ensemble de tours opulentes, il m'avait inspirait ces impressions:

    "Je longe les propriétés des Sursock dans la rue qui porte leur nom. Très riche famille chrétienne orthodoxe qui possède de vastes parties du Beyrouth chrétien. Un escalier en veille pierre dévale sur plus de deux cent mètres le flanc de cette rue vers l’artère des libations de Gemayze. Cet escalier semble avoir comme une fonction sociale : il est un cordon générationnel qui relie les anciens riches avec les nouveaux. L’aristocratie cultivée avec l'homo festivus festivus (le mot est de l'essayiste Philippe Murray). La première m’est beaucoup plus sympathique que la seconde."

    http://10joursabeyrouth.blogspirit.com/archive/2008/05/20/jours-8eme-et-9eme.html

    Bon été Ibrahim!

    ReplyDelete
  2. Quand je parlais de mon "humeur musicale mélancolique", j'évoquais mon dernier post sur Carole Samaha...

    Ma3sslama

    ReplyDelete
  3. L'escalier n'a t-il pas disparu récemment ?

    ReplyDelete
  4. Non non SJM, heureusement! Deux jeunes gens ont même redynamisé culturellement ce joli petit coin d'Achrafyeh: l'artiste peintre plasticien sculpteur Brahim Samaha avec son "Laboratoire d'Art" et une jeune femme avec sa galerie de rencontres culturelle nommée 10/10...

    Erratum de mon 1er post: "différents", "m'avait inspiré"

    ReplyDelete
  5. Marhaba ya Oustaz Cédric.

    Une bande vidéo, deux photos de la mer et quelques lignes d’un tragedisme néo-Sophocléen ont étés suffisantes pour susciter votre commentaire dont la pertinence et la belle référence a l’inclassable Philippe Muray sont tout aussi précises que troublantes.

    Par contre, je ne suis pas emballé pour Carole Sakr et vous propose par la même occasion d’accorder quelques minutes à l’insolite Hiba Mounzer dont la fraîcheur et l’authenticité annoncent (avec une maladresse touchante) quelque chose de beau qui ne va hélas jamais éclore.

    http://www.youtube.com/watch?v=a6Pnilg1tmk

    A bientôt Cédric.

    ReplyDelete