Wednesday, July 9, 2008

Valises souveraines et sagesse bon marché.



La désignation (?) de quatre portefeuilles spécifiques (en l’occurrence l’intérieur, la défense, les finances et les affaires étrangères) comme étant des ministères ‘’souverains’’, stipule conséquemment que les dix-neuf valises restantes au cabinet, ne le sont point.

Arithmétique ; ?مش هيك يا حمار

Ergo, les portefeuilles de ‘’seconde zone’’ (parce que non-souverains), tels ceux de la justice, de l’éducation nationale, de l’agriculture, de l’industrie ou de la santé publique, sont généralement octroyés en guise de dédommagement aux ‘’alliés’’ ou en lots de consolation pour les ‘’perdants’’.

Restent les ministères-dérision (et dérisoires) qui ne servent qu’à valoriser numériquement un front (une clique) ou un rassemblement (un ramassis), tels les portefeuilles de la culture, de la reforme administrative, de la jeunesse et des sports, et de l’environnement.

Imaginez-un candidat Libanais se présentant aux législatives avec un programme électoral écolo !!!!!!!


Voir au beau milieu du Masjed-el-Haram, la fontaine de Zamzam débiter du Dom Pérignon demeure une perspective bien plus envisageable.

Pour en revenir a ‘’l’état’’ Libanais et ses quatre portefeuilles ‘’souverains’’, la définition de la souveraineté étatique donnée par le Grand Littré est partiellement reproduite dans le fragment qui suit :

…‘’Souveraineté (de l'État). Qualité propre à l'État qui possède le pouvoir suprême impliquant l'exclusivité de la compétence sur le territoire national (souveraineté interne) et sur le plan international, l'indépendance vis-à-vis des puissances étrangères (limitée par les conventions ou par le droit international) ainsi que la plénitude des compétences internationales (souveraineté externe); pouvoir politique suprême dont jouit l'État.’’…/…

Wouahhahahahahahahaha ! (larmes)…

A la ‘’lumière’’ de notre réalité, ce texte acquiert soudain des intonations du plus haut burlesque, chose qui ne figurait certes pas parmi les intentions du très sérieux référent.

* * * *

L’éminent érudit et chroniqueur Arabe Abu Uthman Amr ibn Bahr al-Kinani al-Fuqaimi al-Basri, dit Al-Jahiz rapporte ce brin de conversation entre Haroun el Rachid, le calife Abbasside le plus connu et le plus flamboyant de tous les temps, et un farouche bédouin du désert.

Le bédouin : Haroun, si jamais tu te retrouves seul, perdu dans le désert sans eau ni vivres ; au troisième jour, sentant ta fin proche, ne donnerais-tu pas ton règne et ta fortune pour un verre d’eau qui te maintiendrait en vie ?

Haroun : Je le ferais.

Le bédouin : Et si l’ayant bue, cette eau s’est retrouvée retenue dans ton corps de façon a ce que tu ne puisses pas l’évacuer ; elle stagne dans tes reins, croupit dans tes veines, et se transforme en un poison qui te tue ; ne donnerais –tu pas ton règne et ta fortune pour pouvoir t’en débarrasser ?

Haroun : Je le ferais.

Le bédouin : Alors ton règne et ta fortune valent exactement le prix d’une gorgée d’eau et d’une giclée de pisse.

Ibrahim Tyan.



« Lettres du Liban » qui part en vacances et sera de retour aux environs de Septembre souhaite a tous ses amis et visiteurs, ainsi qu’à ce Liban au calvaire interminable, un été tranquille et sans problèmes.

* Visitez, les « carnets du Beyrouthin »

6 comments:

  1. طز على هل حكومه
    Bonnes vacances Ibrahim!

    ReplyDelete
  2. C'est sur que pour remplir les conditions idéaltypiques de l'Etat, le compte n'y ai pas...

    Concernant l'écologie au Liban, une petite action de sensibilisation au changement climatique a été menée à Ramlet al-Baida par environ 75 personnes de l'organisation ACT (Dayli Star 10 juillet 2008). Espérons qu'ils fassent école...

    Bonne vacance cher Mr Tyan,

    PS: Un itw exclu d'Alain Gresh avec Bachar al-Assad sur le blog du journaliste:

    http://blog.mondediplo.net/2008-07-09-Rencontre-avec-Bachar-Al-Assad

    C.

    ReplyDelete
  3. Je dirais même "Bonnes vacances"... ce genre de chose, c'est toukours mieux au pluriel...

    ReplyDelete
  4. Je ne détesterais pas voir un candidat écolo se présenter aux législatives mais comme tu dis toi même qu'il est plus envisageable de voir la fontaine de Zamzam débiter du champagne, est-ce que ça ne pourrait pas être du Cristal Roederer Rosé (je préfère au Dom Pérignon, ce doit être mon côté athée...) ?

    En attendant ce jour béni, je te souhaite d'excellentes vacances malgré mon impatience de te lire.

    Amitiés & kisses,

    Sixt'

    ReplyDelete